Amazon Go : le magasin qui rebat les cartes

.

Comment l’ouverture aux USA  d’un magasin de 167 m2 peut-il être un événement planétaire ? 5 ans de travail, dont une année d’expérimentation en situation par Amazon pour un résultat qui annoncerait le renouveau de la distribution…et des moyens de paiement.

En toute simplicité….

Pas de carte bancaire, pas de chéquier, pas de monnaie…mais un smartphone avec l’appli qui vous permet de vous identifier via le QR code sur une borne à l’entrée du magasin. Ensuite, vous faites vos courses puis vous sortez tout simplement. Un journaliste a testé le dispositif : achat d’une bouteille d’eau, une minute, de l’entrée à la sortie du magasin…

La facture est alors accessible via votre smartphone, puis votre compte bancaire, adossé à votre « wallet » (le « porte-monnaie » électronique, celui qui vous permet « d’acheter en un clic » sur le site Amazon), est débité…

Comment c’est possible ?

C’est le résultat d’un travail intensif et continu des ingénieurs d’Amazon durant 5 ans qui aboutit à un magasin truffé de caméras et de capteurs permettant, en exploitant les possibilités offertes par l’Intelligence Artificielle, d’identifier en permanence à la fois les visiteurs et les produits qu’ils se procurent.

Coïncidence symbolique !

L’ouverture de ce magasin c’était le 22 janvier. Le 23 janvier, le groupe Carrefour annonce la suppression de 2 400 postes et la cession ou la fermeture de points de vente (supérettes de centre-ville) et investit massivement (2,8 milliards € sur 5 ans) dans le secteur de l’exploitation des technologies…

Avec déjà un fait concret : l’enseigne accepte d’ores et déjà Applepay, l’appli qui permet aux détenteurs d’Iphone de payer avec leur smartphone. Et pour tous les autres, 80% des smartphones, c’est le lancement de Carrefour Pay, le 26 janvier. Avec C’Zam, sa néo-banque, Carrefour diversifie dans la finance innovante autour de son cœur de métier.

Le combat des Titans

Amazon a mis à mal la grande distribution et celle des produits culturels en France. Amazon Go est une nouvelle menace. Mais pour Amazon, le danger n’est pas l’existant, mais les futurs entrants…chinois en l’occurrence, Alibaba, et son plus grand concurrent en Chine, Tencent avec son allié JD.com dont le modèle économique est très proche de celui d’Amazon.

 « L’optimiste voit l’opportunité dans la difficulté » (W Churchill)

Les deux géants chinois sont en voie de concrétiser des implantations comparables à celle d’Amazon sur notre territoire.

L’hypothèse de l’implantation physique d’Alibaba en France est lourde de menaces pour le système bancaire. Alibaba a acquis un haut niveau d’expertise dans la finance, avec des filiales exploitant intensivement le Bigdata : système de paiement « smartphone »(Alipay), banque (Alibank), crédit (Sésame Crédits), épargne (Yu’e Bao)…l’ensemble chapeauté par Ant Financial.

La bataille s’annonce rude entre les géants chinois et américains. Amazon Go pourrait être dans ce contexte un atout décisif.